Aller au contenu principal
A+
A-

De plus en plus de personnes trient leurs déchets alimentaires, en pratiquant le compostage. C'est un procédé naturel, simple et très efficace qui permet d'obtenir du compost... un produit très bon pour les sols et les plantes.

Pour que chaque habitant puisse trier ses déchets alimentaires, le Syvedac et ses 6 collectivités adhérentes développent des solutions adaptées aux situations de chacun.


 

Quelles solutions sont possibles ?

  • La solution pour trier vos déchets alimentaires dépend de votre type de logement et de votre commune de résidence.
  • Le compostage individuel est parfaitement adapté pour les maisons individuelles avec un jardin (petit ou grand) ; le compostage partagé convient aux résidences collectives ou à certains quartiers. Ces 2 solutions conviennent à la majorité d'entre nous.
  • Si ce n'est pas le cas, l'apport volontaire en bornes dédiées peut être proposé en dernier recours.
Le compostage individuel

Vous avez un jardin et souhaitez réduire et valoriser vos déchets ? Demandez un composteur à l'intercommunalité dont dépend votre commune (pour l'identifier, cliquez sur la carte ici). Avec quelques outils de jardin et en suivant les 3 règles d'or, vous obtiendrez votre 1er compost dans quelques mois.

Le compostage partagé

Pour les habitants d'immeuble disposant d'espace vert ou pour les habitants disposant d'un site de compostage de quartier, le compostage partagé est la meilleure solution ! 
Il permet de créer une dynamique au sein de la résidence ou du quartier et peut être le point de départ de projets comme les jardins partagés. 
Le Syvedac propose son expertise et un accompagnement à tous les utilisateurs de site de compostage partagé. Pour plus d’informations, et pour connaître les démarches pour installer un composteur partagé près de chez vous, contactez Alexandre, Clotilde ou Sophie maîtres composteurs du Syvedac.

Visualisez l'emplacement des sites existants

L'apport volontaire en borne dédiée

Cette solution est proposée dans les zones urbaines denses et les zones touristiques, pour les personnes n'ayant pas d'autre solution. Les déchets alimentaires triés par les habitants sont collectés par un camion benne, ils sont acheminés vers une unité de valorisation et de traitement des déchets à Billy. Les déchets alimentaires y sont transformés en compost qui est ensuite revendu aux agriculteurs locaux. A l'avenir, ces déchets alimentaires pourraient même être intégrés dans un processus de méthanisation et être transformés en biogaz ! 
 

Quels sont les déchets à composter ?

Les déchets alimentaires : épluchures, thé, mars ce café, coquilles d'œufs et de fruits secs... et aussi les fleurs fanées, les boîtes à œufs en carton.


Si vous avez un jardin, vous pouvez également ajouter dans le composteur les résidus du jardin : feuilles mortes, tailles de haies, brindilles et branchages, herbe coupée (pas beaucoup).

Pourquoi trier les déchets alimentaires ?

Le Syvedac analyse régulièrement la composition des ordures ménagères. Il en ressort que les déchets alimentaires occupent 30 % de la poubelle grise moyenne, répartis entre le gaspillage alimentaire (aliments non entamés) et les déchets compostables (épluchures...). Un gâchis car ces déchets facilement valorisables sont alors incinérés.


Pour en savoir plus, pensez à consulter nos guides du compostage (à retrouver dans notre espace documentaire)

Le Lombri compostage

Le lombri compostage

Le lombricompostage a la particularité d’être hors sol et permet donc de faire son compost en appartement ou dans une maison sans jardin. Il fonctionne grâce à l'ajout de vers au démarrage. Il est aussi plus rapide que le compostage en jardin : comptez 4 mois en moyenne ! Une fois qu’ils ont digéré les biodéchets, les vers rejettent une matière dépourvue d’odeur : le lombricompost, et un liquide, le lombrithé, engrais très concentré à diluer avant utilisation.

Guide du lombricompostage